L’Ademe (agence de la transition écologique) est un établissement public à caractère industriel et commercial, fondé en 1991. Elle est placée sous la tutelle du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation ainsi que de la transition écologique et solidaire. L’Ademe contribue à mettre en place des politiques publiques environnementales et énergétiques. Son objectif est de faire évoluer nos pratiques et d’avoir un impact environnemental positif. Son champ d’action touche à la fois les entreprises, les collectivités locales, les pouvoirs publics mais aussi le grand public. Elle va chercher à faire évoluer les démarches environnementales de ses interlocuteurs pour qu’ils aient le moins d’impact possible sur notre planète.

Les 5 domaines sur lesquels l’Ademe agit :

  • La gestion des déchets
  • La préservation des sols et friches 
  • L’économie d’énergie et les énergies renouvelables 
  • La qualité de l’air 
  • La lutte contre les nuisances sonores

Comment l’Ademe intervient-elle ?

L’Ademe a un rôle de conseiller, elle va accompagner différents acteurs dans leurs phases de transition énergétique, grâce à son expertise scientifique et technique. Elle participe aussi au financement de recherche de projet innovant. Médiatrice de bonnes pratiques environnementales, elle diffuse des messages pour sensibiliser et éduquer sur les enjeux du développement durable. L’Ademe intervient donc sur 2 champs d’actions différents, la mise en place de projet et la prévention:

La mise en place de subventions pour soutenir des projets innovants Soutenir et aider (aides aux projets)

Trois instruments vont permettre à l’Ademe d’entreprendre des projets de recherche de développement et d’innovation: Les programmes de recherche, les programmes de Thèses et les programmes d’investissements. 

Pour créer des partenariats, L’Ademe passe par plusieurs étapes fondamentales à l’élaboration d’un projet. Diagnostics, audits, études de faisabilité et des investissements sous conditions que le projet a pour objectif un gain de performance énergétique ou l’économie circulaire. 

La mise en place de partenariats avec les principales collectivités régionales, permet une conduite de politiques partagées. Ce type de partenariat a pour objectif d’agir sur l’efficacité énergétique des bâtiments et logements avec ma France renov par exemple. Les énergies renouvelables demandent de gros investissement et du savoir-faire. Ce genre d’initiative a un fort impact économique et social sur un territoire. Avec le développement de nouvelles connaissances et la création de nouveaux métiers mais aussi avec la valorisation des ressources énergétiques du territoire.

Des campagnes de communication afin de sensibilisation éduquer et conseiller

Sensibiliser les foyers grâce à des informations et des préventions permet de faire changer les habitudes de chacun. Plus la prévention touche de personnes et plus les alternatives de gestes vertueux pour l’environnement sont connus et adoptés. Pour sensibiliser le grand public l’Ademe s’appuie sur plusieurs axes de communication:

Le guide méthodologique : L’Ademe met à disposition des guides méthodologiques pour adopter les bons gestes au quotidien. Par exemple pour sensibiliser élèves et étudiants, l’Ademe fournit aux professeurs et écoles des outils pédagogiques et d’informations gratuites à utiliser en classe. Pour répondre aux différents niveaux scolaires plusieurs supports sont disponibles : primaire, secondaire, et enseignement technique.

Les opérations à témoin : Faire appel à des témoins est très efficace, leur témoignage en tant qu’acteur du changement est très convaincant. Après avoir adopté des gestes de prévention, ils peuvent démontrer la facilité et les résultats de leurs actions pour qu’elles soient adoptées par leurs auditoires.

 

L'Ademe et ses missions

L’économie circulaire et L’Ademe 

L’Ademe tout comme nous, souhaite l’émergence d’une économie circulaire afin d’augmenter l’efficacité et l’utilisation de nos ressources. L’économie circulaire vise à économiser les ressources,  augmenter le cycle de vie des produits et à moins gaspiller pour assurer une diminution des impacts environnementaux. Trois volets sont alors mis en avant par les différents acteurs. 

  • Dans la production: assurer un approvisionnement durable des ressources dans la production de produits renouvelables ou non. L’éco-conception des biens et des services et la diffusion d’une écologie industrielle et territoriale vont permettre cela. 
  • Dans la consommation et l’utilisation : Pour le grand public l’enjeu et tout aussi important, les achats responsables et la bonne utilisation des produits vont avoir un rôle décisif dans l’économie circulaire. Ainsi la réparation et la réutilisation de produits vont contribuer à la participation d’une économie circulaire, car le cycle de vie du produit est rallongé. 
  • Fin de vie et gestion des déchets : la production de déchets est très souvent inévitable même avec une production et une consommation responsable. La gestion des déchets doit être bien entendu triée puis recyclée ce qui peut l’être pour permettre de réutiliser un maximum de ressources. Les tris ainsi que le recyclage favorisent la valorisation énergétique.

VDD Obsolescence

Pour en savoir plus sur l’Ademe tu peux retrouver toutes les informations, missions et projets sur leur site. Si tu veux participer dès maintenant à l’économie circulaire et lutter contre l’obsolescence programmée, c’est par ici. Le choix du reconditionné est souvent mis en avant par l’Ademe, achat écoresponsable tu fais un geste pour la planète mais ce n’est pas tout, tu fais aussi des économies d’argent ! Les produits reconditionnés sont jusqu’à -70% moins cher que le neuf pour des produits qui fonctionnent encore très bien, alors n’entends plus et passe au reconditionné avec VDD.